• il y a un an...

    <shapetype id="_x0000_t75" coordsize="21600,21600" o:spt="75" o:preferrelative="t" path="m@4@5l@4@11@9@11@9@5xe" filled="f" stroked="f" /><stroke joinstyle="miter" /><formulas /><f eqn="if lineDrawn pixelLineWidth 0" /><f eqn="sum @0 1 0" /><f eqn="sum 0 0 @1" /><f eqn="prod @2 1 2" /><f eqn="prod @3 21600 pixelWidth" /><f eqn="prod @3 21600 pixelHeight" /><f eqn="sum @0 0 1" /><f eqn="prod @6 1 2" /><f eqn="prod @7 21600 pixelWidth" /><f eqn="sum @8 21600 0" /><f eqn="prod @7 21600 pixelHeight" /><f eqn="sum @10 21600 0" /></formulas />

    <lock v:ext="edit" aspectratio="t" /></shapetype /><shape id="_x0000_s1026" style="MARGIN-TOP: 0.55pt; Z-INDEX: 1; MARGIN-LEFT: 0.55pt; WIDTH: 287pt; POSITION: absolute; HEIGHT: 3in; position-horizontal: absolute; position-vertical: absolute" type="#_x0000_t75" /><imagedata src="file:///C:/DOCUME~1/isa/LOCALS~1/Temp/msoclip1/01/clip_image001.jpg" o:title="Photo 016" grayscale="t" /><wrap type="square" /></shape />Just remember....

     

    Il y a un an et quelques semaines, je me suis assise juste là.

    Il y a un an et quelques semaines, je t'ai écouté meubler le silence... parler des  chauves-souris pour masquer la gêne.

    Il y a un an et quelques semaines nous nous sommes retrouvés comme deux pauvres cons.

    Il y a un an et quelques semaines, tu as fini par mettre un mettre un terme à ces heures incongrues.

    Il y a un an et quelques semaines tu t'es approché de moi pour me dire au revoir.

    Il y a un an et quelques semaines, alors que je ne m'y attendais plus... tes bras autour de moi.

    Il y a un an et quelques semaines... j'ai des flashs back de sensations très précises.... L'odeur de ta peau, là, juste dans le creux de ton cou... le contact de tes mains... l'odeur de cuir de ton blouson... la pluie très fine qui mouille mon visage... le goût de tes lèvres... le bruit des voitures sur macadam mouillé... ton corps contre le mien... serrés, collés, éperdus... et tant d'autres encore.

    <shape id="_x0000_s1027" style="MARGIN-TOP: 7.2pt; Z-INDEX: 2; MARGIN-LEFT: 374pt; WIDTH: 147.6pt; POSITION: absolute; HEIGHT: 140.4pt; position-horizontal: absolute; position-vertical: absolute" type="#_x0000_t75" /><imagedata src="file:///C:/DOCUME~1/isa/LOCALS~1/Temp/msoclip1/01/clip_image003.jpg" o:title="bulle" grayscale="t" /><wrap type="square" /></shape />Il y a un an et quelques semaines, je ne voulais pas savoir. Je ne voulais pas entendre, je ne voulais pas comprendre.

    Il y a un an et quelques semaines, il y avait une bulle autour de nous, des instants partagés, hors du temps, hors de tout...

    Tellement de souvenirs. D'images. D'odeurs .

    Pourquoi ces souvenirs ce soir ?

    Parce qu'il y a un an ce soir, la bulle a vécu ces dernières heures. Dernières heures d'insouciance avant l'un de ces fameux instants où tout bascule.

    Tout a basculé il y a un an moins un jour. La bulle a éclaté.

    Il y a un an moins un jour, j'ai fini par savoir. J'ai fini par entendre. J'ai fini par comprendre.

    Tant de temps a passé. La bulle a éclaté mais tu es toujours là. Moi aussi... Je ne regrette rien. Je conserve tant de jolis souvenirs qui éclipsent les sordides.

    Et je crois bien qu'il y a un an.... Je t'aimais.

     

     


  • Commentaires

    1
    playboy
    Jeudi 11 Novembre 2004 à 20:37
    une larme
    un an aprés le souvenir est toujours la un an aprés le sourrire de nos moment partagé est toujours la un an aprés on est toujours en contact un an aprés j'ai une larme de plus qui coule en te lisant tu as plus la memoire des dates que moi , mais je n'oubli pas les moments partagés et me souviens que l'addition de nos deux tristesses avait eut comme resultat une bulle de bonheur... tu sera toujours dans mon coeur...
    2
    playboy
    Jeudi 11 Novembre 2004 à 20:42
    une larme
    et un an apré suis toujours aussi nul avec l informatique .... mais j'arrete d insulté mon PC car ces graces à lui que je t'ai rencontrer
    3
    maîtresse
    Jeudi 11 Novembre 2004 à 21:02
    play boy...
    J'ai effacé les traces de ta fausse manip informatique.
    qu'ajouter à ça? les larmes coulent en te lisant. P... d'émotion.
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :