• Ou comment donner un titre inutile à un post...

    Je déménage.

    Pas trouvé d'appart.

    M'en fous, déménage quand même! non mais

    je dois donc scinder mes biens en deux groupes:

    1- le minimum vital: fringues et chaussures les plus portées, peintures et pinceaux les plus utilisés, bouquins et CD favoris et quelques babioles du même genre.

    2- le maximum vital: tout ce que je conserverai envers et contre tout mais que je dois évacuer de ma maison d'ici le 15 juin. Mission N°1: trouver un garde meuble ou tout espace de stockage.

    3- l'inutile has been: comprenant à la fois ce que j'ai jadis aimé mais dont je me suis lassée ou que je ne peux plus voir en peinture mais aussi un certain nombre d'horreurs gardées par charité laïque (notament un nombre extraordinaire de cadeaux d'élèves pouvant être à eux seuls le fonds d'un cabinet de curiosités - les cadeaux, pas les élèves... quoique )

    Bon,ça fait trois groupes ça...

    Petit tour d'horizon des placards.

    Arf...

    Je me prédis quelques voyages à la déchetterie moi...

    Vous tiendrai au courant de mes découvertes placardesques.


    7 commentaires
  • Il y avait déjà les jeux du vendredi.

    Qui ont abouti à ce que le collègue qui en faisait les frais vienne un beau jour me galocher en douce dans mon bureau. Pour ceux qui ne sont pas au courant, Petite séance de rattrapage ici ...

    Il y a eu aussi, il y a quelques semaines, cette sorte de défi qui m'a amené à aller tripatouiller un autre collègue dans les toilettes et découvrir d'ailleurs au passage qu'il portait un cockring en métal. (Pour aller bosser à l'école? drôle d'idée...)

    Aujourd'hui, le même collègue (le tatoué au cockring), est passé, conformément à son étrange coutume, plusieurs fois par ma classe. Lançant son habituel "ça va?" et repartant. Les gosses s'y sont faits à force... z'ont l'habitude. 

    Et comme aujourd'hui j'avais particulièrement mauvaise mine, il m'a même envoyé des gosses m'informer que j'avais l'air très fatiguée... tsss

    A la récréation, j'étais seule en salle des maîtres (fait rarissime), m'intoxiquant de nicotine (fait coutumier), Il se pointe, me dit "tiens" en me jetant une feuille de papier pliée sur la table et repart.

    J'ouvre et lis ce court message occupant tout l'espace tant les lettres qu'ils traces sont improbablement immenses (un "t" c'est au bas mot 3 cm...)

    Si tu veux, si tu n'as pas de partenaire pour cela, je t'invite au VIP'S (boîte échangiste dont il m'avait déjà parlé, NDLR) un samedi soir.

    Cela te rendra peut être le sourire.

    Il signe, et ajoute un post scriptum qui coupe net l'éclat de rire qui montait:

    Ce n'est pas une plaisanterie.

    Arf

     

    On fait pas un métier facile, j'vous le dis moi!


    11 commentaires
  • Je me perds en des contrées fort éloignées de Blogland... (ton mélodramatique). Je suis SDF. Enfin non. J'ai une maison (une chouette en plus, grande, bien conçue avec un grand jardin et à un pas et demi de l'école). mais je n'y dors jamais.

    Puisque je dors ailleurs.

    Et ailleurs je ne peux pas blogguer. Non que l'on m'en empêche... Enfin si, mais c'est Cégetel qui s'obtine à ne pas vouloir restaurer la ligne ADSL.

    D'où conflit. D'intérêts. Pour moi.

    Peux pas blogguer.

    Sauf quand je suis chez moi... ce qui, vous l'aurez remarqué est somme toute plutôt rare.

    Bref,

    Ce matin, de retour chez moi pour cause de rentrée imminente des classes, je me jette sur le PC tel le toxicomane en manque...

    Et là

    Sous mes yeux ébahis

    Tadaaa !!!

    Heaven poste à cet instant précis...Pour moi... Une bannière waouh

    Et j'apprends au passage qu'une deuxième m'attend, chez Cleo, tout aussi waouh

    En extase la maîtresse! un grand sourire!

    Passées les premières heures post orgasmiques, j'en arrive à une évidence. Je dois choisir? Pourquoi? c'est trop inzuste!

    Je les adore toutes les deux. Bannières tout autant que conceptrices. (Merci au fait... comment ça je me répète?).

    Alors je le redis haut et fort.

            MERCI!!!

    Hum, hum... et maintenant je fais quoi? je dois vraiment choisir? je ne peux pas les garder toutes les deux? zêtes sûrs?

    Euh d'ailleurs... comment je fais les pour publier moi?


    7 commentaires
  • Sans en attendre rien
    Mais pour le plaisir
    Regarder une fille dans la rue et se dire
    Qu'elle est belle
    Sans même aller plus loin
    Mais pour le plaisir
    En passant simplement lui sourire

    Pour le plaisir
    Il faut savoir prendre le temps
    De refaire d'un homme un enfant
    Et s'éblouir

    Pour le plaisir
    S'offrir ce qui n'a pas de prix
    Un peu de rêve à notre vie
    Et faire plaisir
    Pour le plaisir

    Ne plus courber le dos
    Même pour réussir
    Préférer être bien dans sa peau que sourire
    Sur commande
    Avoir pendant des mois
    Trimé comme un fou
    Et un soir tout claquer d'un seul coup ...

    Pour le plaisir ne plus courir, ne plus compter
    Prendre la vie du bon cote
    Pour le plaisir

    Pour le plaisir
    On peut aussi tout foutre en l'air
    Faire souffrir comme on a souffert
    Et revenir

    Pour le plaisir
    Oublier qu'on a dit un jour
    Ça sert à rien les mots d'amour
    Et te les dire
    Pour le plaisir

    8 commentaires
  • Personne ne pense jamais à me souhaiter ma fête. Pourtant j'en ai deux, ça laisse une chance de se rappeler... pfff, même pas!

    Ce matin Caliban et Devilish y ont pensé. Eux. Merci les mecs, z'êtes des zamours. Pis Timounch aussi! grand sourire! (et pas grande galoche, suis une sainte moi aujourd'hui)

    Pour fêter ça, champagne! arf non, je suis une sainte aujourd'hui, donc pas champagne...

    Photos alors! ah non, toujours une sainte. Une sainte est supposée ne se montrer qu'habillée.

    mouais...

    Pas drôle la vie d'une sainte...


    30 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique