• vendredi 13, suite et fin

    Parce que j'ai (heureusement) retrouvé mon calme...

    parce que l'ayant droit de la foultitude burlesque a levé l'interdiction...

    quelques éléments du fameux vendredi 13, en vrai mais en non exhaustif:

    je commence par les menus tracas

    - le téléphone qui sonne sans cesse alors que je suis en classe au lieu d'être dans mon bureau comme tous les vendredis à glander comme tous les fonctionnaires. tout le monde a attendu bien sagement vendredi (ça c'est le bon côté des choses) pour mettre au point tel dossier de CCPE, telle commission de CDES, telle liste pour les services municipaux, telle réunion à déplacer...

    - mon cher et tendre qui se croit drôle en me demandant de passer chez le fleuriste commander une gerbe pour ma voiture qui ne démarre toujours pas malgré la nouvelle réparations. Je sais, les jours comme ça j'ai le sens de l'humour d'un hippocampe incontinent.

    - avoir annulé le dernier RV chez mon ostéo bien aimé pour un massage ô combien merveilleux et dont j'aurai bien eu besoin surtout quand on sait qu'à la place dudit RV j'assistais à un vernissage dont on saura plus loin que j'aurais mieux fait de déserter.

    - le médecin scolaire a visiblement l'intention de m'apprendre à écrire une lettre administrative, avec son petit air condescendant... elle veut m'apprendre ça à moi, l'écrivain public! s'il y a bien un truc que je fais parfaitement c'est bien les lettres administratives! tsss

    - ma robe bustier qui glisse toute la journée...

    les bouses...

    - L'équipe éducative du petit A (petite réunion avec les parents, le psy scolaire, le maître, l'assistante sociale, la secrétaire de CCPE, le médecin scolaire... plus éventuellement le pédopsychiatre, l'orthophoniste ou n'importe quel spécialiste gravitant autour d'un enfant en grande difficulté ou situation de handicap dont on étudie l'évolution ou comme dans ce cas l'orientation, NDLR). L'équipe éducative disais-je pour ce gamin qui est depuis 5 ans en CLIS (classe d'intégration scolaire... pardonnez ces sigles, je n'y suis pour rien) alors qu'il n'a rien à y faire. Ce gamin devrait être en IME (institut médico éducatif, pardon encore). Nous le savons, les parents le savent et adhèrent (ce qui, il faut le souligner, est très rare), le psy scolaire le sait, le pédopsychiatre le sait, le médecin scolaire le sait, la CCPE le sait, la CDES le sait... en juin et pour la 4ème fois les parents ont reçu un courrier les informant que l'orientation de leur fils en IME était prononcée... mais qu'il n'irait pas faute de place. En juin justement il allait souffler ses douze bougies ce qui signifie que nous ne pouvions pas le garder en CLIS, la loi est formelle à ce sujet: à 12 ans on dégage des bancs de l'école élémémentaire. d'autant plus que sa place avait déjà été attribuée à un autre enfant (forcément, une CLIS, limitée à 12 élèves pour un secteur d'accueil d'une vingtaine de communes). Résultat nous avons remué ciel et terre pour obtenir une dérogation afin qu'il devienne le treizième élève et ce jusqu'à ses treize ans (décidément, treize...). Tout cela pour dire que cette année nous refaisons pour la 5ème fois le même dossier d'orientation, avec des parents qui n'en peuvent plus des refus et qui n'en pleuvent plus de se prendre encore une fois dans les dents l'ampleur des difficultés de leur amour de garçon (et le fait est, c'est un amour... mais ce serait le pire des monstres que ça ne changerait rien au prolème). tout ça sans savoir si cette fois et par miracle, quelqu'un dans un bureau saura trouver la bonne ficelle à tirer pour sortir ce gosse de la merde noire dans laquelle il est. parce que ce dont je suis certaine, c'est que s'il n'a pas de place en IME il ira direct en 6ème... nous n'obtiendrons pas de dérogations jusqu'à sa majorité, la loi cette fois est plus que formelle.... Ironie du sort: depuis quelques semaines l'état verse aux parents une sorte de pension d'invalidité pour le handicap mental de leur enfant. Conclusion: sachez monsieur, madame que nous savons combien votre fils est handicapé prenez ce dédommagement financier puisque nous sommes incapables de l'aider à progresser...

    - le vernissage... exposition des travaux d'une photographe américaine dans la mairie du village de l'école dans le cadre d'un partenariat entre l'inspection, une asso de photographes et les écoles de deux ZEP. Projet vraiment chouette, là dessus rien à dire. Sauf qu'était présent le directeur de la principale école de l'autre ZEP... et il se trouve que j'ai fait couette commune avec ledit garçon pendant près de 5 ans, avant que selon un courage typiquement masculin et nombre de perfidies, il se barre avec la jeune femme qui l'accompagnait vendredi à l'expo. Je la voyais pour la première fois... et je me suis sentie insultée d'avoir été préférée à ça (voyez où l'amour propre se loge parfois...) une assez jolie fille, très fade même insipide, une doudoune marron informe, des bottes à talons démodées depuis 1992, un chignon impeccable retenu par une barrette ornée d'un gros noeud de velours... Lui et moi nous sommes superbement ignorés tout le long de la cérémonie, ce qui est un tour de force quand on sait quil y avait tout au plus vingt personnes à ce vernissage merdique... puant.

    - ma voiture se meurt, ma voiture est morte. paix à son âme. Elle partira bientôt rejoindre le paradis des fiat punto (j'en vois qui rient au fond). Là j'éxagère, je sais. c'est forcément réparable. Mais à quel prix?

    NB: je demande l'indulgence de mon lectorat bien aimé pour tous les évènements funestes que j'ai oublié d'évoquer ici.

    A l'annonce de l'agonie persistante de ma fiat bien aimée (cessez de rire bêtement c'est agaçant à la fin, c'est vrai quoi on formait une bonne équipe toutes les deux) j'ai appelé le seul homme de mon entourage (à part pépé, mais lui il avait déjà fait ce qu'il pouvait)à savoir différencier le joint de culasse de la roue de secours ... j'ai nommé (roulements de tambour) Play Boy!... qui m'a gentiment proposé de venir voir de plus près (pas facile un diagnostic mécanique d'après description téléphonique des symptômes) de quoi il retournait. Et il l'a fait. (Après avoir sournoisement proposé de récuper la carcasse le saligaud)

    Et vraiment, Play Boy qui cherche une panne ça vous ensoleille une journée! enfin une soirée mais cessez de chipoter!

    Planté devant le capot grand ouvert, une durite dans la bouche, en train d'aspirer, à la recherche de l'essence mystérieusement absente du moteur, le tout produisat un sifflement dans toute la voiture du plus belle effet. Eh oui, hier Play Boy a sucé ma voiture... expérience extrême...

    "Tu me la tiens?" " avec plaisir" (la lampe torche)

    C'est marrant comme l'examen d'un moteur de voiture occasionne un grand nombre de remarques vaseuses et ambigues.

    Plus tard il s'est lavé les mains à la maison, et à rencontré par la même occasion P'tit Loup, pour la première fois. Etre assise entre eux était aussi probable qu'Ophélie Winter présentant une thèse de philologie... c'est dire. J'avais l'impression de deux vies se rencontrant. d'ailleurs ce nétait pas qu'une impression.

    Après une grande instrospection lycéenne réunissant tout à la fois les bulletins d'absences ouvrant droit aux balades pendant les cours et une rétrospective de la maïeutique socratienne il est parti...


  • Commentaires

    1
    Dimanche 15 Janvier 2006 à 01:22
    Sortez couverte ! La grippe "à bierre"...
    Bravo ! Enfin une "Chaîne" rassurante et qui fait plaisir... !!! Je veux remercier tous mes ami(e) s qui m'ont envoyé des emails chaînes pendant toutes ces années. Car, grâce à votre bonté : 1. J'ai arrêté de boire du Coca depuis que j'ai découvert que ça sert à enlever les tâches de tartre dans le WC ! 2. Je ne vais plus au cinéma tellement j'ai peur de m'asseoir sur une aiguille infectée par le virus du SIDA ! 3. Je pue car je ne mets plus de déodorant qui peuvent provoquer le cancer ! 4. Je ne stationne plus la voiture dans aucun parking car j'ai peur qu'on me donne un échantillon de parfum pour me droguer et puis me voler ! 5. Je ne réponds plus au téléphone car on peut me demander d'appeler un numéro long et stupide et après je vais recevoir une facture infernale avec des appels en Ouganda, Singapore ou Tokyo !! 6. Je ne bois plus des boissons en canettes car je peux attraper une maladie des selles ou de l'urine de rat ! 7. Quand je sors en boîte, je ne regarde aucune fille, même si elle est très belle car j'ai peur qu'elle m'emmène à l'hôtel et qu'elle me drogue pour après m'enlever un rein pour le revendre au marché noir ! 8. J'ai versé aussi toutes mes économies sur le compte de Amy Bruce, une pauvre petite fille qui était malade à l'hôpital plus au moins 7000 fois. (C'est drôle cette petite fille a toujours 8 ans depuis 1993...) 9. Mon GSM Nokia gratuit n'est jamais arrivé, ni les entrées que j'avais gagnées pour des vacances payées à Disneyland. 10. J'ai remis 21 fois la surboum que j'organise le jour ou je reçois ma caisse gratuite de "Veuve Clicquot" et les copains invités, me tirent tous la gueule. A tous un GRAND MERCI ! IMPORTANT: Si vous n’envoyez pas cet email dans les prochaines 10 secondes, à au moins 1200 personnes, un oiseau va vous chier sur ta tête demain à 17h30… !!!
    2
    ellavoila....
    Dimanche 15 Janvier 2006 à 11:49
    ma pauvre.....
    je compatis....
    • Nom / Pseudo :

      E-mail (facultatif) :

      Site Web (facultatif) :

      Commentaire :


    3
    léon
    Lundi 16 Janvier 2006 à 18:33
    comblé
    merci maitresse !! que voici un beau cadeau...surtout le vernissage...aille excuse! et la durite..parce que une Uno qui siffle quand on la suce..c'est pas tous les jours...mais voilà une pub pour relancer Fiat jouée par Play boy...évidemment !
    4
    Mardi 17 Janvier 2006 à 16:19
    Et comment
    tu vas faire pour venir en w-e si ta voiture est morte ? (comment ça je ne pense qu'à moi ?)... Bon ma belle, ya des vendredis treize meilleurs et puis la fin était plutot burlesque... Bisous
    5
    maîtresse
    Mardi 17 Janvier 2006 à 21:17
    Tim
    tu penses vraiment qu'à ta gueule!!! Léon c'est une punto, pas une uno... mais il faudra lui soumettre l'idée
    6
    Jeudi 19 Janvier 2006 à 02:05
    Punto
    Je compatis. Moi je vais achever mon 6ème mois sans voiture. Vive le vélo et les transports en commun ! Ma voiture est décédée fin juillet dernier. Mais ma chère M. a une... Punto !!! Nous sommes le 19 : souris, tout va bien !
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :