• vivre avec une bavarde

    Je vis avec une bavarde. Voilà c'est dit.

    En plus elle est drôlement barbue ma bavarde à moi que j'aime; mais souvent elle me saoûle... de paroles (l'alcool ça ne compte pas c'est trop facile).

    Moi je ne suis pas du genre bavard. Enfin ça dépend des fois. En classe, avec les amis, avec ma famille je sais être une vraie pipelette.

    Mais au quotidien je suis mutique.

    Je pourrais passer mes journées dans le silence le plus total. Je pourrais même être une religieuse cloitrée si je n'étais pas athée (et si j'avais une dérogation concernant cet incongru voeu de chasteté).

    Etant capable de me faire comprendre dans mon langage primitif essentiellement constitué de grognements, d'onomatopées et de gestes, je ne vois pas l'intérêt de former des phrases.

    Cela est d'autant plus vrai que je suis en représentation toute la journée. Maîtresse en classe c'est du grand spectacle: son et lumière, en technicolor s'il vous plaît. Du comique à deux balles à la tragédie, de l'école des fans à Bernard Pivot, je sais tout jouer.

    Et cela est d'autant encore plus vrai depuis que je covoiture : en arrivant à la maison j'ai déjà eu tout loisir de décortiquer ma journée.

    Sauf que je vis avec une bavarde. Je me suis amourachée d'un spécimen barbu qui a hérité de toutes les tares féminines. Je vis avec LE mec qui a les mains et les pieds froids (alors que je suis une vraie chaudière) et qui est plus bavarde que ma mère ( c'est dire).

    Vous visualisez l'adolescente qui revient de week-end avec ses potes et vous raconte son séjour dans les moindres détails (y compris le motif du papier recouvrant les étagères de la vieille armoire normande)?

    Bah lui c'est un peu ça, mais en pire.

    Concrètement ça peut donner ça:

    Moi : schrich sclack schruk (bruit de ma clé dans la serrure)

    Lui: Bonsoir mon amour! (lancé depuis le bureau puisqu'il y greffé)

    Moi : Bonsoir

    Lui : T'as passé une bonne journée?

    Moi: hum hum (m'asseyant sur le canapé après m'être débarassé de mes oripeaux... regard implorant et gémissement calibré)

    Lui : tu veux un café ! (message reçu)

    En bruit de fond la cafetière, le sucre, la cuillère dans la tasse.

    Moi : Merci

    Lui : c'était vachement chouette mon cours de droit comparé des systèmes d'indémnisation d'usure des semelles en asie du sud-est au XVIIè. En plus le prof ,tu sais celui qui était arrivé à la bourre parce que sa 307 jaune avait été taguée par les pro CPE et qui en plus a fait une grossesse nerveuse parce que son caniche a eu une infection des ovaires, et ben il nous a fait un topo sur un cours qu'on avait eu en deuxième année et qui était super sauf que j'y étais pas. Et à la pause y'a Marcel qui nous a raconté une blague géniale mais je me souviens plus ah si attends.... ça parlait d'un type... attends ça va me revenir... c'était au Brésil... ah non je m'en souviens pas; Bon tant pis....etc... etc... etc...

    J'arrête là, ça pourrait continuer pendant des heures pendant lesquelles j'apprendrais qui baise avec qui, qui ne baise plus avec qui, qui voudrait bien baiser mais n'y arrive pas, et qui s'apprête à baiser. J'apprendrais en outre la couleur des chaussettes de Mélissa et la profession du grand père maternel par alliance d'Olivier.

    Moi: (régulièrement) hum hum

    Puis étouffant un baillement.

    Puis ne l'étouffant plus.

    Puis baillant ostensiblement.

    Lui: tu t'en fous de ce que je te raconte.

    Moi : euh...

    Lui : de toutes façons tu t'en fous de ce que je te dis.

    Mouarf...

    Z'auriez pas une petite aspirine?

     

     

    De toutes façons parfois j'ai ma vengeance.

    Parce que le matin son corps se réveille plus vite que sa mâchoire. Il voudrait bien parler mais il ne peut que grogner (ben oui c'est ce qui arrive quand on parle bouche fermée).

    Et ça, j'adore!


  • Commentaires

    1
    Jeudi 20 Avril 2006 à 07:52
    Quand je pense ...
    que l'on vous confie l'éducation de nos enfants ....:))
    • Nom / Pseudo :

      E-mail (facultatif) :

      Site Web (facultatif) :

      Commentaire :


    2
    Fil
    Jeudi 20 Avril 2006 à 07:57
    C'est excellent...
    J'imagine trés bien. ET ca casse mon idée préconcue que les enseignants ont à tout prix besoin de raconter leur journée le soir, au moment ou on lit le journal :)
    3
    Timounch
    Jeudi 20 Avril 2006 à 12:24
    Quelle chieuse
    je parle de toi, pas de ta bavarde... Tu as un chéri qui s'intéresse à ta journée, sous prétexte que tu l'as déjà raconté (il n'y est pour rien) il a droit à tes grognements, et quand il veut te faire partager ses petits moments de la journée tu n'es pas contente... Rha la la... C'est bien toi l'homme... pffiou
    4
    asafo
    Dimanche 23 Avril 2006 à 15:53
    mariage
    je suis jeune marocain de 32ans célibataire cherche une femme pour un vrie mariage serieux.femme française /cacadienne entr 25/32
    5
    Jm
    Lundi 24 Avril 2006 à 14:59
    C'est possible?
    Moi aussi je peux laisser une petite annonce? par contre je ne cherche pas une cacadienne... je ne sais pas d'où elle viendrait mais sa nationalité ne me dit rien qui vaille ;o) bizz Lizy
    6
    Jmy
    Lundi 24 Avril 2006 à 19:16
    mouarf
    une cacadienne? elle n'aura aucun problème dans la zone de transit de l'aéroport!
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :